EDITO

Abbaye de Déols

Le printemps est arrivé, mais il faut raison garder.
Si l’on veut conserver sa santé, il faut rester confiné.
Nous n’irons pas cueillir le muguet
dans les bois le 1er mai.
La nature a pourtant repris ses droits.
On sent le parfum des lilas.
Dans le tilleul, la pie bavarde a fait son nid,  il y aura bientôt des petits.
Mais il nous faut rester à la maison.
Profitons de nos jardins, de nos balcons ; restons prudents,
bientôt le déconfinement.
Faut-il pour autant dépérir
si l’on ne peut plus courir ?
Sans en avoir l’air,
nous restons solidaires,
il n’y a aucun doute.
Nous sommes toujours à votre écoute,
et si l’ennui vous guette,
appelez-nous, on fera un brin de causette.
Nos activités sont en berne,
mais qu’à cela ne tienne,
on remettra cela après l’été,
car l’essentiel : c’est la santé.
Quant à moi, de la présidence, je passe la main
à un plus jeune, pour que l’ANR subsiste encore demain.
Merci à toutes et à tous pour votre soutien.
Donnez-le maintenant à Guy : il en a besoin.


Jean-Paul NOC

 

 

Les commentaires sont fermés.