EDITO

Abbaye de Déols

UNE PAGE EST TOURNEE.

2020, année désespérante, est maintenant terminée. Rien ne nous aura été épargné, des restrictions aux enfermements, des obligations aux interdictions… Avec 2021, une certaine forme d’espoir semble renaître malgré la cacophonie médiatique qui a créé et entretenu le climat anxiogène ambiant. Bien sûr, nous ne sommes pas sortis de la crise et il faut continuer à nous protéger aussi longtemps qu’il faudra.

En cette année qui commence, c’est, bien sûr, la santé, notre bien le plus précieux qu’il faut préserver pour soi et pour les siens, sans quoi, rien n’est possible. C’est aussi le bonheur de se retrouver en famille ou entre amis pour partager les rires et les souvenirs; ce que nous avons perdu durant de longs mois.

Ce sont mes vœux pour 2021 pour chacun d’entre vous.

Nous avons profité des longues heures de confinement pour travailler à «l’après crise». Beaucoup de nos activités traditionnelles sont prêtes à être lancées ainsi que quelques nouveautés. Il suffit que le couvercle qui pèse sur nos têtes se soulève pour retrouver l’ANR telle que nous la connaissons et que nous l’aimons.

Guy MARTINEZ

 

 

Les commentaires sont fermés.